Une agriculture locale pour une alimentation saine et bio

Constat :

Notre alimentation est au cœur de nombreuses problématiques à la fois en termes de santé publique, de protection de l’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique. Tout l’enjeu est donc de faire évoluer notre alimentation vers des produits à la fois plus sains, plus respectueux de la planète, issus de filières bio et locales, et qui permettent aussi de renouer le lien entre agriculteurs et consommateurs.

Quelques chiffres :

Selon l’ADEME : 30% du transport de marchandises est consacré aux denrées alimentaires ; 1 kg de viande dégage 5 à 30 fois plus de CO2 qu’un kg de céréales ; les pertes et les gaspillages représentent 150 kg par personne de denrées alimentaires chaque année en France. La santé des sols est cruciale pour la sécurité alimentaire et le captage de carbone.

Notre objectif :

Nous souhaitons permettre à chacun d’avoir accès à une alimentation de qualité et à un prix raisonnable. Pour cela, nous soutiendrons un modèle agricole et alimentaire respectueux de l’environnement, qui permette aux producteurs de vivre dignement et aux Vincennois d’avoir accès à une alimentation saine.

Nos leviers d’action 

 

Une alimentation 100% bio, locale et de saison

Actuellement, le bio ne représente que 10% des denrées alimentaires dans les collèges et lycées, et moins de 50% dans les écoles maternelles et primaires, nous voulons tendre vers 100% de bio dans toutes les cantines. Pour une alimentation plus saine, respectueuse de l’environnement et moins émettrice de gaz à effet de serre, nous proposons dans toutes les cantines de la ville :

  • D’arriver au plus vite à 100% d’aliments bio.
  • D’offrir une alternative végétarienne à chaque repas (et pas seulement une fois par semaine), avec des recettes de qualité ne reposant pas uniquement sur des protéines de blé parfois mal tolérées.
  • Nous demanderons également au Département et à la Région d’augmenter la part d’aliments bio dans les cantines des collèges et lycées.

Nous nous engageons à ce que toutes ces améliorations tant qualitatives que gustatives se fassent sans augmentation du prix payé par les usagers.

 

Création d’une cuisine centrale à Vincennes pour la préparation des repas pour tous

Nous proposons de re-municipaliser toutes les cantines de la ville incluant la restauration des crèches, des écoles, les repas à domicile pour les personnes âgées… Cette mesure permettra notamment :

  • De contrôler l’approvisionnement et la confection des repas.
  • De supprimer les contenants en plastique dans lesquels sont réchauffés les repas et qui sont ensuite jetés, en anticipant ainsi l’obligation légale de 2025.
  • De diminuer le gaspillage alimentaire en adaptant les quantités servies aux besoins réels.

 

Partenariats avec des agriculteurs locaux

Afin de re-localiser la production agricole au plus près du lieu de vie de nos concitoyens tout en soutenant une agriculture respectueuse de la nature :

  • Nous mettrons en place un « projet alimentaire territorial » (PAT) à l’échelle du territoire, pour relocaliser la production agricole et soutenir les agriculteurs.
  • Nous développerons des partenariats avec des producteurs de la région, éventuellement en achetant des terres agricoles pour s’assurer un approvisionnement respectueux de l’environnement pour la cantine municipale.
  • Nous créerons une coopérative agricole ou nous nous associerons au projet de coopérative agricole de la Ville de Paris en préparation.

 

Agriculture urbaine

Le développement d’une agriculture urbaine est un autre levier pour tendre vers une plus grande autonomie alimentaire au niveau territorial. Nous proposerons donc :

  • La création de potagers communaux et l’installation de jardins partagés partout où cela est possible.
  • La mise en place de vrais projets de jardinage dans toutes les écoles, en partenariat avec le secteur associatif.

 

Favoriser les circuits courts d’approvisionnement

Afin de promouvoir les circuits courts et de rapprocher les producteurs agricoles et les consommateurs :

  • Nous soutiendrons l’ouverture d’un magasin de producteurs à Vincennes : un commerce géré collectivement par un ensemble de producteurs locaux et dans lequel ceux-ci vendent des produits issus de leur propre production. Ces circuits courts permettent ainsi d’assurer une totale traçabilité des produits.
  • Nous créerons un marché de produits bio et locaux un jour par semaine.
  • Nous favoriserons le développement des AMAP et des circuits courts.
  • Nous soutiendrons l’épicerie sociale et solidaire pour que tout le monde puisse avoir accès aux produits bio et de saison à moindre coût.
%d blogueurs aiment cette page :