Engager résolument Vincennes sur la voie de la neutralité carbone

Constat :

Alors que des communes de taille comparable à la nôtre mettent en œuvre concrètement la transition énergétique en se fixant des objectifs ambitieux (territoires à énergie positive), Vincennes n’a pas encore pris la réelle mesure des enjeux et du défi climatique devant nous. Le résultat est malheureusement connu : des bâtiments énergivores (et surchauffés), des consommations non maîtrisées et des émissions de gaz à effet de serre (GES) dangereusement élevées.

Quelques chiffres :

La consommation énergétique est une source très importante d’émission de GES et de pollutions. L’énergie consommée sur Vincennes c’est : 50% de gaz naturel, 40% d’électricité (à 80% nucléaire) et 8% de produits pétroliers, utilisés notamment pour le chauffage résidentiel et les transports. Vincennes c’est presque 100% d’énergie non renouvelable importée et dépensée sans compter !

Notre objectif :

Nous engagerons résolument Vincennes sur la voie de la neutralité carbone en 2050, avec un objectif de diminution de 50% des dépenses énergétiques et en tendant vers 100% d’énergie renouvelable. Cette transition énergétique permettra de faire de Vincennes une ville plus autonome, plus résiliente, plus agréable et moins polluée, où chacun pourra vivre dans un logement économe chauffé en hiver et confortable en été.

 

Nos leviers d’action :

Un pilotage de la transition transparent et impliquant l’ensemble des acteurs (voir aussi nos propositions dans le chapitre démocratie locale) 

  • Un maire-adjoint à la transition écologique sera en charge de s’assurer la cohérence de la politique générale de la vile et des projets citoyens.
  • Une commission extra-municipale du temps long sera créée, intégrant des élus, associations, citoyens, entreprises, experts. Celle-ci représentera les intérêts des générations futures et s’assurera de l’adéquation des projets avec les enjeux écologiques et sociaux de moyen et long terme.
  • Des « médiateurs de la transition » seront chargés de sensibiliser et d’accompagner l’ensemble des citoyens et des acteurs locaux.
  • Les défis citoyens seront multipliés : famille à énergie positive, le mois sans voiture….
  • Les jeunes seront associés à la réalisation d’actions concrètes (aménagement d’espaces verts, maisons d’insectes, lutte contre le gaspillage…)..
  • Nous proposerons un accompagnement spécifique pour les entreprises, les commerçants et les artisans en raison de la complexité de la transition pour leurs activités. 

Une ville sobre en énergie

Est-il encore raisonnable de proposer une patinoire de glace extérieure alors que la température moyenne en décembre sur les 3 dernières années est de 8 °C, ou encore de surchauffer les bâtiments publics ? NON. Vincennes s’engagera pour une sobriété et une efficacité énergétique.

  • Nous renforcerons par des formations la culture éco-responsable des agents municipaux.
  • Un audit énergétique des bâtiments municipaux publics sera réalisé.
  • Toutes les dépenses énergétiques seront analysées puis rationalisées pour dégager des économies (5-10% attendu rien que par le pilotage et le suivi des consommations).
  • Nous généraliserons les équipements à basse consommation.
  • Nous veillerons à ce que toutes les manifestations organisées à Vincennes s’inscrivent dans une démarche éco-responsable.
  • Nous interdirons les terrasses chauffées.
  • Nous renforcerons les contrôles de l’interdiction d’éclairage nocturne des commerces et bâtiments tertiaires.
  • Nous lutterons contre l’installation de panneaux publicitaires numériques sur la commune.

L’investissement dans l’efficacité énergétique du bâti et la lutte contre la précarité énergétique

A Vincennes, moins de 2% du bâti est économe en énergie. C’est maintenant qu’il faut investir en rénovant le bâti, en luttant contre la précarité énergétique et les « passoires thermiques » :

  • Un plan stratégique de rénovation énergétique du patrimoine de la ville de Vincennes sera mis en œuvre.
  • Un recensement des ménages en situation de précarité énergétique sera réalisé. Ces ménages bénéficieront d’un accompagnement personnalisé pour réaliser des travaux d’isolation.
  • Vincennes mobilisera l’ensemble des partenaires (syndics de copropriétés, agence locale de l’énergie, territoire, département, région, État) pour rendre systématique la rénovation énergétique du bâti résidentiel et tertiaire. De nouveaux moyens de financement comme le tiers-financement (dispositif qui consiste à faire financer les travaux par un tiers) seront mis en place.
  • Vincennes œuvrera à la modification du cadre réglementaire existant et plaidera pour le développement d’une règlementation thermique ambitieuse dans les plans d’urbanisme.

La production et l’approvisionnement en énergie propre

La transition énergétique doit également s’appuyer sur la production d’énergie renouvelable au niveau local. Vincennes étudiera résolument l’ensemble des potentialités de production d’énergie renouvelable :

  • La géothermie et le réseau de chaleur, qui pourraient couvrir plus de 25% des besoins de chauffage actuel ; le bois énergie ; la micro méthanisation ; le solaire thermique et photovoltaïque…
  • La faisabilité d’équiper chaque bâtiment public avec des énergies renouvelables sera étudiée.
  • Les démarches citoyennes de production d’énergie renouvelable seront encouragées.
  • Nous étudierons l’inclusion d’un dispositif de production d’énergie renouvelable pour chaque construction neuve ou en rénovation.
  • Dans le cadre des marchés publics de fourniture d’énergie, nous imposerons un approvisionnement exclusivement en énergie renouvelable.
  • Le fioul, fortement émetteur de GES et très polluant, devra être totalement éradiqué d’ici 2030.

Les déplacements et la flotte des véhicules municipaux

La lutte contre le changement climatique requiert de limiter au maximum les déplacements en voiture, cette évidence s’impose à tous, y compris à la mairie !

  • Un audit des déplacements communaux sera réalisé pour identifier les sources de réduction potentielles.
  • Nous privilégierons les modes de déplacement doux : vélos, vélo-cargo, utilitaires électriques…
  • Nous convertirons les véhicules au biogaz lorsque cela est possible.
  • Le renouvellement de chaque véhicule sera interrogé et effectué exclusivement par des véhicules moins polluants

 

 

%d blogueurs aiment cette page :